Que dois-je en penser?

cropped-42319600_2150687675249603_7091256658013192192_n.jpgRéveil 6h du matin, je me déshabille et je monte sur la balance. Verdict, mon poids est inférieur a hier. Pas de beaucoup, mais c’est déjà ça. Je mange mon yaourt 0% et mon orange et je pars balader mon chien, sous la pluie. J’aime marcher, j’aime cette nature, j’aime ressentir le froid de l’automne. Je marche une heure et je rentre, j’écris sur mon carnet mon poids et ce que je ressens au fond de moi. Je me mets a regarder des reportages, je tue le temps. Comme c’est dur d’être isolé. Je regarde mon portable, aucun message. Je regarde ma boîte mail, où j’attends les mails de ma psychologue, rien. Oui, car je tiens a préciser que je suis suivi par un psychiatre (non spécialisé en TCA) et une psychologue (qui est spécialisée en TCA). Je suis vide, que vais-je faire aujourd’hui? J’ai envie de faire quelque chose, mais quoi ? J’ai perdu le goût de la lecture, de la photo (…). Quand j’étais plus jeune je faisais de l’équitation. Je me souviens comme j’étais heureuse et bien au centre équestre. C’était mon univers. Mes parents me payaient des stages pendant les vacances scolaire (en plus des cours chaque semaine), j’arrivais là bas a 9h et c’était parti pour de magnifiques journées. Ca me manque. J’ai fait une mauvaise chute et j’ai fini avec un plâtre. Ensuite je n’ai pas osé remonter, mais si je le pouvais actuellement, j’irai directement. Le cheval est très sensible, il ressent les émotions de son cavalier. Moi j’avais eu peur d’un obstacle, le cheval s’est arrêté net et la, la chute.

J’ai eu une belle enfance, avec des parents aimants et deux soeurs. Papa travaillait toute la semaine mais dès qu’il rentrait à la maison toute la famille était heureuse. J’ai une grande soeur de trois ans de plus que moi, on était très proche. Je faisais tout avec elle. Mais a un certains âge trois ans de différence ça se fait sentir et on s’est éloigné petit à petit. A l’école, tous les garçons de mon âge arrêtaient pas de me dire qu’elle est belle, ou plutôt qu’elle est « bonne ». Je me souviens qu’elle faisait attention a son alimentation sans aller dans l’extrême. Alors entre ma meilleure amie et ma soeur, j’en pouvais plus d’être comparée sans cesse…
Bref, j’en reviens a mon enfance. J’avais une famille unie et la semaine quand mon père n’était pas là, ma mère nous occupait toujours. On regardait aussi « Charmed » , entre filles. Plus tard un petit bout est arrivé. Une petite soeur. Quel bonheur! Mais elle a pointé son bout du nez trop tôt, alors on l’a pas vu tout de suite.
Mon père nous faisait toujours des cadeaux quand il revenait du travail. On était tous heureux. Puis la tempête est arrivée. Le divorce. Quelle douleur. Quelle incompréhension quand on a que 10 ans… Mais je vais m’arrêter là sur l’histoire de ma famille. Je reviendrai la dessus…

Il est donc 10h35, j’ai préparé tous les médicaments de la journée. Oh oui, quand on divague, on veut vite nous mettre sous traitement. Au début, c’était hors de question, maintenant j’en ai une quantité astronomique. Et le pire, c’est que les médecins donnent des médicaments qui donnent faim et quand je suis en période d’hyperphagie, je vous dis pas le calvaire. En période d’anorexie, j’arrive a gérer. Au pire, je prends un fruit.
Actuellement, j’arrive a peine a manger. Je mange maximum 400 calories par jour. J’y arrive pas, ça bloque. J’ai pas faim. Je bois un thé, on dirait que j’ai mangé tout le réfrigérateur. Mal de ventre. Mais comment expliquer a quelqu’un de « non malade », qu’on arrive pas a manger. C’est très paradoxale, car quand j’étais en période d’hyperphagie, les personnes qui me voyaient manger se demandaient comment je faisais pour pas être « calée ».
Je sais que je suis dans la phase d’anorexie. Mais, je n’en fais pas des tonnes… Je vis avec, après tout je n’ai pas le choix, je dois bien tenir debout.
Quand j’avais 17 ans, je me souviens avoir étais en pédiatrie car je pesais 32 kilos. La pédiatre m’a dit clairement  » Tu vas pas faire ta princesse, tu veux pas manger, on va te mettre la sonde ». Le soir même, l’infirmière arrive avec la sonde. 500 calories dans la poche. Dans ma tête ça a vrillée. Un trou dans la sonde. L’infirmière s’en rend compte, elle me dit  » Arrête où on sera obligé d’en remettre une nouvelle » (ça fait tellement mal quand on pose la sonde). Dans ma tête, je me disais : J’ai pas dit mon dernier mot. Une fois la ronde des infirmières passée, je coupe la sonde, j’en pouvais plus de ce tuyau dans la gorge qui bouge dans tous les sens, le bruit de la machine. Et bien-sûr j’ai passé la nuit a nettoyer le sol. Croyant que personne ne verrait rien. Arrivé 6h du matin, je décide de l’enlever. Et la, la pédiatre qui arrive… J’ai pas fait la fière, j’ai dit que je mangerai, que je prendrai les compléments a boire. Bref, j’ai tout fait pour pas avoir de nouveau la sonde. Mais têtue comme je suis, j’ai balancé les compléments dans les toilettes et j’ai jeté le contenue du plateau par le petit trou de la fenêtre.
Arrive un moment, où je ne sais pas ce qu’il m’arrive, je décide de descendre en bas m’acheter des gâteaux au distributeur. La pédiatre donne son accord. Je mange le paquet, je me sens pleine. Mais dans ma tête je me suis dis « ça fait longtemps ». Mais c’était le début, d’un long voyage dans l’autre extrême, mais ça je n’en avais pas conscience…
Les infirmières m’invitaient a prendre la tisane du soir avec elles, car j’étais la plus âgée du service. Elles me proposaient des gâteaux, je disais non… Mais dans ma tête, j’avais bien repérée où étaient les gâteaux. Alors je me suis mise a attendre qu’elles fassent la ronde, je suis rentrée dans la cuisine, j’ai volé du chocolat, des gâteaux. Je devais faire vite. La pédiatre n’a pas comprit mes deux kilos pris aussi rapidement. Je lui avoue donc que j’ai beaucoup mangé. Et deux jours après j’avais perdu ces deux petits kilos. Elle a donc demandé mon transfert dans un UPA (unité post aigu)…

La suite plus tard, car l’UPA a été un périple de 8 mois…

Sayline.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.