Vivre avec les troubles alimentaires

Il y a maintenant onze ans que j’ai croisé la route des troubles alimentaires. Onze ans de culpabilité. Onze ans de perte de confiance en moi, de dissimulations, de mensonges, de manipulations. Ces troubles alimentaires, ont fait de moi une personne démolie par la souffrance. Je suis passée par l’anorexie jusqu’à atteindre les 32 kilos et ensuite remonter fulgurante a 58 kg a cause de l’hyperphagie. Peu importe le poids, le mal être était toujours le même. A aucun moment je n’ai accepté mon corps.
On s’est inquiété pour moi, puis on m’a aussi jugé. Comment faire comprendre ces troubles alimentaires a des personnes qui adorent manger, qui prennent plaisir a chaque repas ? Comment exprimer cette douleur intense sans être jugé? Comment s’en sortir ? Il y a tellement de questions qui a ce jour restent sans réponse.
Des médecins j’en ai vue, des hospitalisations j’en ai fait. Mais ces troubles alimentaires étaient toujours présents. Cette petite voix dans ma tête qui me dit de me surpasser pour perdre du poids. Ce dégoût de manger, cette peur de prendre du poids. Cette honte après une crise d’hyperphagie ou de boulimie. Cette folle envie de se surpasser pour avoir le contrôle de son corps et au final perdre pieds et être victime de sa folie.
J’ai 25 ans et tout a commencé quand j’avais 14 ans. La raison pour laquelle j’ai sombré? Une meilleure amie toute fine, des comparaisons sans cesse avec elle. Une situation familiale compliquée. Et… Un dégoût de la vie.
Je n’ai pas eu d’adolescence. Et le temps passe, je ne vois pas le bout. 25 ans, a cet âge la, on pense s’installer avec quelqu’un, construire une famille, avoir un travail, une voiture, on sort entre amis, on profite de la vie. Pour moi c’est hospitalisation, suivi médical, rupture sociale, incomprise de tous…
J’ai souvent entendu « C’est une question de volonté ». Mais heureusement, les médecins étaient d’accord avec moi, que c’est bien plus compliqué que cela.
Maigrir jusqu’à en mourir. Ne plus avoir de limites. Décliner les invitations a des repas de famille par peur de manger. Se peser tous les jours, pas une fois, mais dix fois. Ne pas pouvoir s’arrêter malgré les avertissements de l’entourage ou des médecins. Etre incomprise. (…) Voilà où j’en suis.
J’ai une famille formidable, mais comment me faire comprendre. Comment lui faire entendre que c’est une réelle maladie et que au bout de onze ans, c’est devenu chronique ? Comment expliquer que faire la moindre chose m’est difficile? Pourquoi tant d’incompréhensions et de jugements ? Je me replie sur moi même et je tente d’être à la hauteur de ce que veut ma famille. Pour la rendre fière de moi. Mais a l’heure actuelle je n’y arrive pas. J’ai pas cette envie folle de vivre et de réaliser pleins de choses.
Je suis dans mon studio avec mon ami le plus fidèle, mon chien et je vois les jours passer, les mêmes rituels, les mêmes craintes. Je vis dans l’ombre. Et si je continue, je vais vivre une vie morose et sans but toute ma vie.
Oui j’ai pensé au suicide plus d’une fois. Je suis passée a l’acte. Mais comme dirait mon père « Ce n’était pas ton heure ». Les hospitalisations que j’ai fait, n’étaient pas dans des centres spécialisés dans les troubles du comportement alimentaire. Aurais-je dû y aller ? Je ne sais pas.
Cette maladie rythme mes journées. Mon humeur dépend du poids perdu ou au contraire prit. C’est un univers sombre, lugubre, mais c’est ainsi.

A travers ce blog, je souhaite partager mon histoire, écrire chaque jour mon combat pour la vie. Car actuellement je ne vis pas, je survis. J’ai envie que des personnes ayant des troubles alimentaires partagent leur histoire. J’aimerais aider également, montrer que ce combat pour la vie peut se faire a plusieurs.

Bienvenu dans mon combat, je vous ouvre les portes de mon quotidien face aux troubles alimentaires. J’ouvre également mon coeur car rien de mieux de des mots pour soigner les maux.

Sayline

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.