Souvenir…

J’ai une pensée forte pour mon arrière grand-mère. Je me souviens du nombre de fois où je voulais pas y aller car on commençait a manger a 12 heures et on sortait de table a 15h. Mais mon père nous disait toujours « Profitez les filles, personne n’est éternel ». C’est quand elle est partie que j’ai compris les paroles de mon père. Cette femme qui donnait tout son amour, qui partageait son histoire et elle en a vécue des choses.
Pour moi personne peut mourir, pour moi il n’y a pas de danger. Et pourtant… Je me souviens d’une visite a la maison de retraite et qu’elle hurlait « Achève moi P*, achève moi ». Papa ne m’a pas laissé entrer. Elle a perdue la vie si vite. Et la visite a la morgue, on aurait dit qu’elle dormait paisiblement. Sur son bras, sa peau faisait un coeur, comme si elle nous disait « Je vous aime ». Mon arrière grand-mère? Je l’oublierai jamais. Et la, ce soir, je pense fort a elle. Cette niaque qu’elle avait. Elle a vu le pire, elle a donné le meilleure. Que dirait-elle de ma situation? Quels conseils donnerait-elle? (…) Mamie L*, de tout coeur, je ne peux l’oublier.
Oui, je me souviens, de mes réflexions sur la longueur des repas. Mais aujourd’hui je me dis « Qu’est ce que tu es bête! » Si je pouvais la revoir juste une fois…

Ensuite, mon grand père a disparu lui aussi. Et j’ai pensé qu’à mes soucis et je ne voulais pas aller dans ce village de Dordogne, car c’était dur a cause des tca et a cause de mes antécédents…

Puis mon père a eu un cancer et moi je le vois invincible. Je vois tout le monde fort et éternel. Je peux pas perdre les gens que j’aime, je peux pas. Je me dis toujours que je partirai la première. Que je survivrai pas a la perte d’un de mes proches. Je préfère me décomposer, petit a petit et m’envoler, pour ne pas affronter la dure réalité. C’est égoïste? Fou ?

Je sais que ma maladie est devenue chronique. Que le psychiatre dit que j’aurai des « pauses » a faire de temps en temps en clinique. A chaque sortie d’hospitalisation je me dis : Je vais faire ça, ça, ça et ça ! En positif, puis trois ou quatre mois plus tard, c’est la rechute totale. Et j’y retourne. J’ai même changé de mutuelle pour financer les hospitalisations. C’est pas hallucinant ? Je suis une échouer. J’ai jamais guérie en 11 ans. Les extrêmes, je les traverse. Anorexie, boulimie, hyperphagie. Mon arrière grand-mère dirait quoi?
J’arrive a un poids ou je fatigue. J’arrive a un stade où je ne contrôle plus rien. Les moments en famille me font peur, surtout là, pendant les fêtes. Je suis à bout même si je fais tout pour pas retomber dans mes démons. Je m’alimente le minimum. Je cale hyper vite. Je perds du poids assez rapidement. Mais, au fond de moi, je sais que c’est ma faute si les insomnies reviennent, si j’ai ce « besoin » de me peser. De vomir si s’est trop copieux dans l’assiette. Je prenais tellement de laxatifs que j’en achetais 3 boîtes par semaine. J’allais aux urgences quand j’arrêtais. Je sais pas ce qui se passe a l’intérieur. Je me sens minable quand je pense a mamie qui a fait la guerre, qu’elle a souffert mais qu’elle est là, avec ses bons petits plats et ses attentions d’amour envers nous. J’ai honte.
Comment expliquer ces maladies? Comment arrêter tout ça… ? « Bah mange » on va me dire. J’ai envie de hurler pour l’incompréhension des gens. J’ai envie de crier : « Mais me*de, j’y arrive pas ! « . Ou sinon, on va me dire « Fais toi hospitaliser ». Non, pas cette fois. Pas encore.

Bref, ça vrille dans ma tête.

Sayline.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.