Non, cette fois-ci, je n’abandonnerai mon blog avant la fin !

Je reviens, un peu honteuse. Honte d’encore une fois partir sans finir. Je terminerais ce blog le jour où je serai guérie.

Aujourd’hui j’ai vu ma psychologue assez inquiète de me voir maigrir de rendez-vous a rendez-vous. Que mes projets ne seront pas réalisables si je continue ainsi. Donc dans mon suivi psychiatre et psychologue, je vais avoir une nutritionniste et une psychomotricienne. Mais que ce passe t-il ? Oui 18 kilos en moins de 3 mois ça fait une grande perte, mais de la a me dire que mes projets ne seront pas réalisables, j’ai du mal a le réaliser.
En parlant nourriture, c’est toujours compliqué. Je tente de manger mais c’est dur. Je pars finalement 5 jours chez ma grande soeur, malgré les repas de tous. Je sais que ce qui passera ce ne sera qu’un fruit et un yaourt. J’ai déjà essayé plus, mais ça bloque, je me plie en deux et je me braque et ne mange pas le lendemain.
En ayant vue la psychologue ça m’a fais un bien fou de parler avec quelqu’un qui me comprend, qui m’écoute, me conseille et m’apaise. Une personne qui dit « Je serais toujours là, et vous avez les capacités de faire pleins de choses ». Elle sait me dire les choses quand je dérape. Elle répond toujours à mes mails. Alors oui, j’ai 2h30 de route pour mon suivi, mais je ne regrette pas. J’en sors plus légère. Et je sors démaquillée par les larmes. J’efface les traces et c’est repartie pour jouer le rôle d’une femme heureuse. Je ne veut plus mêler les autres a ma maladie. J’avais juste peur pour les fêtes, alors j’ai préféré me dire que ce sera plus de bons moments que de mauvais (les repas). Je sais que ça va être dur et j’espère de tout coeur qu’on va pas me dire « Tu veux ça? ou ça? », pendant les repas je veux qu’on m’oubli… Si je pouvais rester cachée je le ferais.

J’ai peur, mais la plupart des gens sont heureux de manger un bon repas de noël. Moi ça me répugne. Et le mot est pas assez fort. Oui, la psychologue a essayé de me donner des conseils pour bien vivre les fêtes. Je vais l’écouter on verra bien… Encore j’aurais mon permis et la voiture, je pourrais partir si on me lance des remarques et partir en courant, mais non, impossible. Je suis encore dépendante et j’en ai honte.

Sayline

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.